Enfants Kidnappés


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Sujets similaires

Partagez | 
 

 affaire Gregory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juanita
Commissaire Adjoint
Commissaire Adjoint
avatar

Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: affaire Gregory   Mer 18 Nov - 8:02

Affaire Grégory - L’enquête sur l’assassinat entre dans une nouvelle phase active



Isabelle Horlans, le mercredi 18 novembre 2009 à 04:00








  • Le petit Grégory / © AFP




//



//



La chambre de l’instruction de Dijon, en charge de la réouverture d’enquête sur la mort de Grégory Villemin, a confié les investigations à la gendarmerie. Tout un symbole pour l’institution tant décriée dans cette affaire. Elle avait même fait l’objet d’une plainte pour faux.


Le commandant Chaillan et le capitaine Sesmat, bien que depuis des lustres « sortis » du dossier Grégory et un temps expédiés dans les territoires d’outre-mer, apprécieront sans doute la situation. Le président de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon, qui a accepté de rouvrir l’enquête le 3 décembre dernier à la demande de Jean-Marie et Christine Villemin, a saisi la Direction générale de la gendarmerie nationale. Jean-François Pontonnier lui a délivré une « commission rogatoire technique » pour que soient exploités les résultats des expertises ADN récemment communiqués par le laboratoire Biomnis. La section de recherches de la Côte-d’Or a aussitôt créé une cellule spéciale, composée de douze gendarmes, à charge pour eux, « dans un premier temps, de vérifier que les traces ADN mises au jour sur plusieurs scellés ne correspondent pas à des contaminations accidentelles », a développé mardi Jean-Marie Beney, le procureur général de Dijon, confirmant ainsi une information du Figaro.fr Il s’agit surtout d’éliminer les « pollueurs » involontaires, les enquêteurs, magistrats, greffiers, secouristes ayant manipulé les pièces à conviction à une époque où l’on n’en prenait pas soin. Une vingtaine de professionnels auraient été répertoriés, notamment le capitaine de gendarmerie Etienne Sesmat, présent sur les bords de la Vologne le 16 octobre 1984 quand Grégory y fut repêché, et ses collègues de la brigade de Bruyères (Vosges) auxquels fut confiée l’enquête durant six mois.







var uri = 'http://anet.tradedoubler.com/anet?type(js)loc(25585)preurl(http://ads.francesoir.fr/www/delivery/ck.php?oaparams=2__bannerid=13__zoneid=17__cb=8efa0bf5ae__oadest=)' + new String (Math.random()).substring (2, 11);
document.write('');






Le président Pontonnier « souhaite aller vite »

Les militaires se consacreront totalement à ce dossier durant plusieurs mois et seront sous l’autorité de M. Pontonnier, « qui souhaite aller vite ». Dès que la maréchaussée aura fait procéder à des prélèvements, le président de la chambre d’instruction saisira un expert qui effectuera des comparaisons avec les ADN féminin et masculin révélés chez Biomnis. L’enquête sur le meurtre du petit Grégory entre donc bel et bien dans une nouvelle phase active, même si « l’idée n’est pas de la reprendre de zéro », précise le procureur général Beney. Le laboratoire de Lyon a isolé deux profils génétiques exploitables sur le timbre et un courrier expédiés, dans les Vosges, le 24 juillet 1985 ; le corbeau s’adressait à Albert Villemin, le grand-père de l’enfant, promettant le pire à Monique, la grand-mère. Des mélanges d’ADN ont aussi été mis au jour sur deux des trois cordelettes qui ont entravé la victime, ainsi que sur une enveloppe postée par le corbeau en 1983. Christine et Jean-Marie Villemin, qui se sont soumis à des analyses, ont été mis totalement hors de cause. Il s’agit là de la confirmation scientifique d’une réalité judiciaire, puisque la maman de Grégory, longtemps soupçonnée, a bénéficié en 1993 d’un arrêt de non-lieu pour « absence totale de charges ».




Le procès injuste fait aux gendarmes vosgiens


Les gendarmes de Bruyères et d’Epinal, placés sous l’autorité du commandant Chaillan et du capitaine Sesmat, ont subi les pires humiliations en 1985. Traînés dans la boue par la presse, qui dénonçait leurs erreurs quand celles-ci incombaient au magistrat instructeur Jean-Michel Lambert, ils ont été dessaisis de l’enquête sans ménagement, au profit des policiers de Nancy qui avaient juré « pouvoir faire craquer la mère ». Ils ont été aussi la cible d’une plainte déposée en janvier 1985 par Bernard Laroche. Le suspect de l’époque reprochait à cinq d’entre eux des « faux et usage de faux », et une « subornation de témoin », en l’occurrence sa belle-sœur accusatrice, Muriel Bolle. Les procédures engagées furent instruites durant des années, avant que soit rendu un non-lieu général. Mais l’opprobre les a longtemps poursuivis.
Dans cette affaire, les militaires accusés de tous les maux ont cependant été réhabilités par le président de la chambre d’accusation de Dijon, Maurice Simon. C’est lui, avec ses conseillers, qui, en juin 1987, a annulé une cinquantaine de pièces du dossier mal ficelé par le juge Lambert. Lui, encore, qui a personnellement instruit le supplément d’information, s’adjoignant les services de gendarmes de la Côte-d’Or, un geste interprété comme une preuve de confiance. Vingt-cinq ans après la mort de Grégory, ils sont de nouveau en première ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Juanita
Commissaire Adjoint
Commissaire Adjoint
avatar

Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: affaire Gregory   Mar 4 Mai - 22:13

les ADN restés muets ?



Par Pascal EMOND, le 04 mai 2010 à 20h00, mis à jour le 04 mai 2010 à 20:18



Selon l'Est Républicain, les prélèvements ADN sur des scellés remontant à l'assassinat de l'enfant en 1984 ne correspondent à aucun profil génétique parmi quelque 150 protagonistes de l'affaire.




Grégory Villemin © DR

Les prélèvementsADN sur des scellés remontant à l'assassinat du petit Grégory Villemin en 1984 ne correspondent à aucun profil génétique parmi quelque 150 protagonistes de l'affaire, et ne mènent donc à aucune piste, affirme mardi soir le quotidien lorrain L'Est républicain. D'après le site web du quotidien, citant une "source proche de l'enquête", les comparaisons n'ont "rien donné"
Revenir en haut Aller en bas
Claude2
Commissaire surveillant
Commissaire surveillant
avatar

Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: affaire Gregory   Mar 4 Mai - 22:46

Merci Juani

Le mystère continue...

Je me demande si les profils des employés du labo à l'époque ont pu être y comparés ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Juanita
Commissaire Adjoint
Commissaire Adjoint
avatar

Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: affaire Gregory   Mer 5 Mai - 6:46

Affaire Grégory: les appels du corbeau bientôt analysés (presse)


05/05/2010-[04:50] - AFP


PARIS, 5 mai 2010 (AFP) - Les enregistrements des appels téléphoniques du "corbeau" qui harcelait les parents du petit Grégory Villemin, finalement assassiné en 1984, vont être prochainement analysés, indique mercredi Le Parisien/Aujourd’hui en France, sans citer de source.

Ces appels "avaient été passés avant l’assassinat de Grégory, ce petit garçon de 4 ans retrouvé noyé et ligoté, le 16 octobre 1984, dans la rivière vosgienne de la Vologne", rappelle le journal. Les enregistrements avaient déjà été analysés dans le passé par des experts, sans résultat concluant. Mais l’article évoque "un avocat du dossier", qui a la "certitude" que les progrès de la science permettront une "analyse plus pertinente aujourd’hui". "Le but premier consiste à savoir s’il s’agit d’une voix d’homme ou de femme. Mais une identification plus précise est très complexe", car "la voix évolue, notamment à cause du stress", explique le lieutenant-colonel Bruno Vanden-Berghe, directeur adjoint de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), cité par le quotidien. Mardi, le quotidien lorrain L’est Républicain avait déjà révélé que les prélèvements ADN effectués sur des scellés de l’affaire ne correspondaient à aucun profil génétique parmi quelque 150 protagonistes du dossier et n’avaient donc mené à aucune piste. Le Parisien/Aujourd’hui en France indique avoir obtenu la même information, sans citer de source.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: affaire Gregory   

Revenir en haut Aller en bas
 
affaire Gregory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour de l'affaire gregory
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» fred Vargas, affaire Battisti
» Affaire de la Josacine empoisonnée
» Affaire de l'Autrichienne séquestrée vingt-quatre ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enfants Kidnappés :: Les enfants enlevés :: ENFANTS RETROUVES :: Disparitions résolues (décès)-
Sauter vers: