Enfants Kidnappés


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Sujets similaires

Partagez | 
 

 mystérieuse disparition à Maubeuge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 5:58

Disparition de Typhaine - Les enquêteurs dans une impasse

Gabriel Thierry, le mardi 23 juin 2009 à 04:00

Plus les heures passent, plus l’espoir de retrouver Typhaine s’amenuise. La petite fille de 5 ans a disparu jeudi après-midi à Maubeuge. Et pas de nouvelle piste en vue pour les enquêteurs.

Pour l’heure, la police ne privilégie pas d’hypothèse entre l’enlèvement, la famille ou l’accident. « Les recherches sur le terrain vont se poursuivre, martèle la police. On va cerner des zones prioritaires de la Sambre. On ne peut pas faire plonger au pif les pompiers. » Car l’enquête « est toujours au même point. Ça n’a pas progressé ». Du coup, la police réfléchit de plus en plus à la probabilité de retrouver Typhaine, mais morte.
Deux pistes auraient pu fournir des nouveaux éléments aux enquêteurs. En effet, des voisins avaient affirmé à la presse ne pas se souvenir avoir vu récemment la fillette rue de l’Hôtel-de-Ville, à Aulnoye-Aymeries, au domicile d’Anne-Sophie, la maman. Et le père de son concubin s’était, lui, étonné de l’absence de Typhaine au baptême de la dernière. L’enfant aurait-elle disparu avant le jeudi fatidique, contrairement à ce qu’affirme sa mère ? « Nous avons deux témoins honorables, conteste la police, qui a travaillé sur cette hypothèse. Ils l’ont vue ce jour même. Mais ce sont les seuls que nous avons, avec les parents. On se pose des questions. Mais ce qui nous trouble, c’est les déclarations du père et du concubin, concordantes. Il faudrait qu’il y ait eu collusion. »

Dépôt de plainte

Le coup de fil malveillant à France 3, qui a annoncé par erreur dans son édition régionale la mort par noyade de Typhaine, vendredi midi, aurait pu également donner des « billes » aux enquêteurs. « C’est une histoire anecdotique dans cette affaire », tranche une source proche de l’enquête. Les policiers ont retrouvé la personne à l’origine de ce coup de fil qui a la chaîne de télévision en erreur. Elle est « hors de cause, assure un enquêteur. Elle est honorablement connue et n’a pas un profil malveillant. Il s’est passé quelque chose qu’on a du mal à déterminer ». France 3 avait annoncé vendredi soir son intention de porter plainte, expliquant qu’une personne s’était fait passer pour l’envoyée spéciale de la chaîne à Maubeuge. Une plainte non encore recensée par les enquêteurs.
Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 8:19

JO a écrit:
Les policiers ont retrouvé la personne à l’origine de ce coup de fil qui a la chaîne de télévision en erreur. Elle est « hors de cause, assure un enquêteur. Elle est honorablement connue et n’a pas un profil malveillant. Il s’est passé quelque chose qu’on a du mal à déterminer ». France 3 avait annoncé vendredi soir son intention de porter plainte, expliquant qu’une personne s’était fait passer pour l’envoyée spéciale de la chaîne à Maubeuge. Une plainte non encore recensée par les enquêteurs.

Bonjour tout le monde,

Bonjour Jo,

Merci pour ces toutes dernières infos.
"il s'est passé quelque chose qu'on a du mal à déterminer"
À elle seule, cette phrase résume assez bien l'impasse dans laquelle se trouvent les enquêteurs.

Une dame aurait donc entendu dire que Typhaine s'était noyée, s'est faite passer pour une journaliste et a appelé FR3 et le maire en personne pour les en avertir. Quoi de plus normal pour une personne "honorable"?

Deux témoins, "honorables" également, affirment avoir vu la petite fille, l'un juste avant et l'autre juste après qu'elle ait échappé à la vigilance de sa mère.

Si ces gens sont effectivement dignes de foi, on peut penser à un accident, mais il me semble quand même qu'un adulte voyant une petite fille de 5 ans, seule, en pleurs dans le centre de cette petite ville du nord tenterait de la secourir, de l'aider d'une façon ou d'une autre, non?

Je me demande si tout le monde a bien tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 8:33

john a écrit:
JO a écrit:
Les policiers ont retrouvé la personne à l’origine de ce coup de fil qui a la chaîne de télévision en erreur. Elle est « hors de cause, assure un enquêteur. Elle est honorablement connue et n’a pas un profil malveillant. Il s’est passé quelque chose qu’on a du mal à déterminer ». France 3 avait annoncé vendredi soir son intention de porter plainte, expliquant qu’une personne s’était fait passer pour l’envoyée spéciale de la chaîne à Maubeuge. Une plainte non encore recensée par les enquêteurs.

Bonjour tout le monde,

Bonjour Jo,

Merci pour ces toutes dernières infos.
"il s'est passé quelque chose qu'on a du mal à déterminer"
À elle seule, cette phrase résume assez bien l'impasse dans laquelle se trouvent les enquêteurs.

Une dame aurait donc entendu dire que Typhaine s'était noyée, s'est faite passer pour une journaliste et a appelé FR3 et le maire en personne pour les en avertir. Quoi de plus normal pour une personne "honorable"?

Deux témoins, "honorables" également, affirment avoir vu la petite fille, l'un juste avant et l'autre juste après qu'elle ait échappé à la vigilance de sa mère.

Si ces gens sont effectivement dignes de foi, on peut penser à un accident, mais il me semble quand même qu'un adulte voyant une petite fille de 5 ans, seule, en pleurs dans le centre de cette petite ville du nord tenterait de la secourir, de l'aider d'une façon ou d'une autre, non?

Je me demande si tout le monde a bien tout dit.

Bonjour et bonne journée à tous,

Oui, John, je suis frappée par les mêmes détails que toi et j'ai les mêmes interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 8:36

Disparition de Typhaine : La police scientifique au domicile de la mère


Des agents de la police scientifique se sont rendus, hier, au domicile de la mère de Typhaine.
Pourquoi cela ?
La Police scientifique a recherché des traces de sang ou des cheveux dans les interstices du carrelage.
Ils ont trouvé des indices ?
Rien n'a filtré.
Les enquêteurs sont ressortis avec un gros sac poubelle.
La mère est en cause ?
Une source policière, avant de pénétrer dans les lieux, a précisé que la mère de la fillette de 5 ans n'était pas « mise en cause ».
Il y a une piste ?
Non, l'accident, l'enlèvement ou un drame familial, tout est exploré.
Les enquêteurs sont cependant troublés par la révélation du climat dans lequel la fillette évoluait.
C'est à dire ?
Le papa biologique de la petite fille prétend que Typhaine aurait déjà été « enlevée », à la sortie de l'école en janvier, par sa mère.
Il semblerait que le nouveau concubin de la mère aurait joué un rôle dans cet enlèvement en se faisant passer pour le père de la fillette au téléphone.
Et la thèse de la noyade ?
La Sambre a été inspecté une nouvelle fois hier, sans résultat.
Ils vont étudier la dérive d'un corps dans cette rivière afin de savoir si cette thèse est crédible.
Que faire en attendant ?
Rester attentif et souhaiter que l'on retrouve cette petite fille saine et sauve.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 8:42

Typhaine, introuvable enfant de la discorde

mardi 23.06.2009, 05:12 - La Voix du Nord
Les enquêteurs partis, la mère de Typhaine et son concubin sortent de chez eux.

| APRÈS LA DISPARITION |

Depuis jeudi, des recherches sont menées pour retrouver la petite Typhaine, cinq ans. Depuis que sa mère a signalé la disparition de l'enfant, les enquêteurs ont sondé la Sambre et fouillé les abords, élargissant petit à petit le périmètre. On en sait aujourd'hui un peu plus sur le contexte familial.

PAR NOS RÉDACTIONS LOCALES

L'histoire du couple. - François Taton et Anne-Sophie Faucheur se sont connus à Mons-en-Baroeul, près de Lille, à l'adolescence. Tout en continuant à vivre chez leurs parents, chacun de leur côté, ils ont eu deux enfants, Caroline puis Typhaine, née le 6 avril 2004.
Le couple aurait rompu en 2005. Selon Marie-José, la grand-mère paternelle, Anne-Sophie aurait emmené Caroline et laissé Typhaine aux Taton, faute de place.
Selon d'autres sources, François et sa nouvelle compagne Sabrina ont récupéré Typhaine de force chez Anne-Sophie, en juillet 2007, à Lille-Fives.
Le départ de l'école. - Typhaine vivait à Faches-Thumesnil, près de Lille, depuis décembre 2008, avec son père et Sabrina, qui doivent se marier le 18 juillet.
Le 22 janvier, Anne-Sophie est venue chercher Typhaine en début d'après-midi. À la directrice qui s'inquiétait de l'avis du père, Anne-Sophie aurait donné des coordonnées téléphoniques renvoyant en fait à son nouveau compagnon, Nicolas Willot. Se faisant passer pour François, il aurait donné son accord pour laisser sortir la petite. À 16 h 30, Sabrina n'a pu que constater l'absence de Typhaine. C'est à partir de ce moment-là que les Taton disent avoir contacté un avocat, mais aussi tenté, à trois reprises, de récupérer l'enfant à Aulnoye-Aymeries où Nicolas et Anne-Sophie vivent ensemble rue de l'Hôtel-de-Ville depuis au moins deux ans.
À ce jour, Typhaine est toujours officiellement scolarisée à l'école Florian de Faches-Thumesnil. Sa mère Anne-Sophie a bien tenté de la faire inscrire à l'école maternelle Eugénie-Cotton d'Aulnoye-Aymeries. En vain puisque la directrice exigeait le certificat de radiation du précédent établissement.
Sans nouvelles de Typhaine. - Depuis le 22 janvier, seule Marie-José a gardé un contact avec ses petites-filles. « La dernière fois que j'ai eu Typhaine au téléphone, c'était le 6 avril, pour son anniversaire. » Elle affirme avoir tenté de la joindre depuis, sans succès. « Le 6 juin, Anne-Sophie m'a répondu que Typhaine était en week-end chez son parrain, à Saint-Omer. » À Aulnoye-Aymeries, les voisins du couple formé par Anne-Sophie et Nicolas disent ne pas avoir vu la fillette depuis trois semaines. « Je n'ai pas vu Typhaine depuis le 1er mai. Nous voyions les autres filles jouer dans le jardin, mais elle, jamais », commente une voisine.
À Maubeuge, les investigations se poursuivent. - Hier, les investigations se poursuivaient à Maubeuge. Pas d'équipes de plongeurs sur les lieux, ni même d'équipes cynophiles, mais des enquêteurs de la police judiciaire qui ont répertorié avec l'aide des Voies navigables de France les endroits où ils pourraient de nouveau faire appel aux plongeurs. Pour déterminer les nouvelles zones à explorer, a été prise en compte la manière dont pourrait dériver un corps dans la Sambre. Dans le même temps, des recherches sur le terrain étaient menées dans un périmètre élargi de la ville de Maubeuge.
Par ailleurs, des témoins clés des premiers jours de la disparition - ayant attesté avoir vu la petite Typhaine la journée de jeudi - devraient être réentendus par les services de police. Ces témoignages, a priori « de bonne foi », confirment celui de Caroline, la grande soeur, qui a elle aussi indiqué aux enquêteurs avoir vu Typhaine, jeudi, au moment du déjeuner.
En ville, personne ne peut désormais échapper aux portraits de la petite disparue, placardés à des endroits stratégiques.
À Aulnoye-Aymeries, les enquêteurs se rendent deux fois au domicile du couple. - Déjà vendredi après-midi, la police technique et scientifique passait au peigne fin la maison où vit le couple, rue de l'Hôtel-de-Ville, en présence de Nicolas. Les voisins ont aussi été interrogés par les enquêteurs. Le couple, placé en garde à vue, a quitté libre le poste de police le soir même.
Hier, toujours dans la rue de l'Hôtel-de-Ville, pas un domicile, pas un commerce ni une voiture n'échappaient à la photo de Typhaine.
Dès 14 h 30, trois enquêteurs de la police judiciaire sont retournés au domicile du couple, accompagnés d'Anne-Sophie et Nicolas. Pendant que l'un des policiers poursuivait l'enquête de voisinage, les deux autres sont restés à l'intérieur de la maison, avec le couple, jusqu'à 19 h 30.
« Ils sont fatigués, ils en ont marre ! », indique, à sa sortie, l'un des enquêteurs.
Quelques minutes après, le couple sort caché sous des manteaux et court jusqu'à un véhicule de police.
Jusqu'à présent, Anne-Sophie et Nicolas n'ont pas souhaité s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 9:20

À première vue et d'après ce qui a filtré de cette enquête jusqu'ici, il semble que cette petite fille était bel et bien en compagnie de sa maman dans le centre de Maubeuge vers 16h30.

Un instant d'inattention et Typhaine perd de vue sa maman.
Jusque là, c'est assez banal, je dirais.

Un témoin "a priori digne de foi" affirme l'avoir vue seule et en pleurs non loin de l'endroit où sa mère dit l'avoir perdue de vue.

Que reste-t-il à partir de ces éléments comme hypothèses à cette disparition prolongée, sinon un accident ou une mauvaise rencontre?

Je suis un peu étonné qu'on n'entende guère parler de chiens pisteurs dans cette enquête.
Pourtant, certains sont entraînés à chercher en milieu urbain, paraît-il.
Revenir en haut Aller en bas
Claude2
Commissaire surveillant
Commissaire surveillant
avatar

Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 12:11

Bonjour à tous

Typhaine : le domicile de la mère passé au peigne finCréé le 19/06/09 - Dernière mise à jour le 22/06/09 à 21h21 24 commentaires
Les investigations pour retrouver la fillette disparue jeudi à Maubeuge se sont poursuivies lundi au domicile de sa mère. © Maxppp
Disparition|Maubeuge|Tiphaine


La police scientifique s'est rendue lundi à Aulnoye-Aymeries, dans le Nord, au domicile de la mère de Typhaine, la fillette de 5 ans disparue jeudi à Maubeuge. Arrivés en début d'après-midi avec la mère et son concubin, les techniciens de l'identification criminelle ont effectué des recherches très précises, allant même jusqu'à "chercher des traces de sang ou des cheveux dans les interstices du carrelage", a indiqué une source policière.
La police travaille sur trois hypothèses. La piste familiale est étudiée notamment en raison des relations "assez inextricables" entre les deux familles recomposées de l'enfant, dont les parents sont séparés. Dans ce cadre, ont été à nouveau entendus lundi, des témoins, qui ont affirmé avoir vu la fillette avec sa mère peu de temps avant sa disparition, alors que des rumeurs laissaient entendre qu'elle n'avait plus été vue dans son quartier depuis plusieurs semaines.
Concernant une éventuelle noyade, "si jamais elle est noyée dans la Sambre (qui coule à Maubeuge, ndlr), son corps peut remonter dans quelques jours. On va étudier la dérive d'un corps dans la Sambre, pour voir où elle pourrait être au bout de plusieurs jours", a précisé la police. Après trois jours d'exploration de la Sambre infructueuses, la cellule plongeurs des sapeurs-pompiers a arrêté de la sonder.
La piste d'un enlèvement par un tiers est toujours suivie par les enquêteurs, même si "pour l'instant, aucun élément extérieur" ne vient l'étayer, malgré des appels reçus après un appel à témoins lancé par la police.
http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Faits-divers/Typhaine-le-domicile-de-la-mere-passe-au-peigne-fin/(gid)/229691
Revenir en haut Aller en bas
Claude2
Commissaire surveillant
Commissaire surveillant
avatar

Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 12:19

Salut Jo
Hmmmm. Ca pourrait être le journaliste après tout avec des informations erronées...

JO a écrit:


Dépôt de plainte

Le coup de fil malveillant à France 3, qui a annoncé par erreur dans son édition régionale la mort par noyade de Typhaine, vendredi midi, aurait pu également donner des « billes » aux enquêteurs. « C’est une histoire anecdotique dans cette affaire », tranche une source proche de l’enquête. Les policiers ont retrouvé la personne à l’origine de ce coup de fil qui a la chaîne de télévision en erreur. Elle est « hors de cause, assure un enquêteur. Elle est honorablement connue et n’a pas un profil malveillant. Il s’est passé quelque chose qu’on a du mal à déterminer ». France 3 avait annoncé vendredi soir son intention de porter plainte, expliquant qu’une personne s’était fait passer pour l’envoyée spéciale de la chaîne à Maubeuge. Une plainte non encore recensée par les enquêteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre79
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 15:29

Revenir en haut Aller en bas
Cassandre79
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 15:39

Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 19:20

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2009/06/23/article_l-enquete-connait-des-ramifications-a-sa.shtml

"L'enquête connaît des ramifications à Saint-Omer


mardi 23.06.2009, 05:12 - La Voix du Nord

L'enquête autour de la disparition de Typhaine a des ramifications dans
l'Audomarois. Les enquêteurs ont en effet été conduits jusqu'à Saint-Omer sur la trace des grands-parents maternels, d'une tante et du parrain de la fillette.
À Saint-Martin-au-Laërt, commune qui jouxte Saint-Omer, les enquêteurs se sont rendus au domicile d'une tante maternelle de Typhaine. Cette dernière vivrait, selon ses propres termes, « depuis toute petite » dans l'Audomarois après avoir été placée au COT Anne-Frank, un foyer pour enfants de Saint-Omer. (note: Centre d'observation et de traitement pour jeunes de 2 à 21 ans)

Cette tante maternelle que nous avons pu rencontrer sur le pas de sa porte hier après-midi tient farouchement à rester en dehors de cette affaire. « J'ai déjà dit tout ce que je savais aux gens de Lille qui sont venus nous voir. » On n'en saura guère plus, d'autant que cette tante, mère de plusieurs enfants, assure ne pas être « très famille » et avoir « coupé les ponts ».
Pourquoi alors la maman de Typhaine l'aurait-elle prévenue le soir même de la disparition de la fillette? Peut-être parce que le concubin de cette tante est le parrain de Typhaine. « Mais on ne se voyait quasiment jamais », explique la dame en l'absence de son concubin.

Menace

Ce qu'elle semble regretter, en revanche, c'est que ses parents soient venus s'installer à Saint-Omer, près de chez elle, en février.
Pourquoi les grands-parents maternels de Typhaine sont-ils venus s'installer dans l'Audomarois, après avoir vécu une quarantaine d'années à LilleFives ?
Nous n'aurons pas de réponse à cette question, le grand-père, William, se montrant très énervé par notre visite. À 63 ans, l'homme est toujours peintre en bâtiment intérimaire. Il vit dans une petite maison avec sa femme et ses trois derniers enfants âgés de 17, 13 et 11 ans. Les enquêteurs se seraient présentés à son domicile dès le vendredi, soit le lendemain de la disparition. « Ils ont tout fouillé, sans doute parce qu'ils croyaient trouver Typhaine, mais il n'y a rien ici. Si je trouve celui qui a fait ça à ma petite-fille, je le tue. » Une menace comme pour montrer que cette affaire le tourmente. Malgré les kilomètres, la grand-mère s'est en effet rendue à Maubeuge pour placarder des photos de Typhaine en compagnie d'une autre
de ses filles qui habite dans le Dunkerquois. Seul un oncle de la fillette disparue, âgé de 13 ans, qui a été entendu par la police, livre sa vision des faits : « Pour moi, c'est un enlèvement. »
Par qui et pourquoi ? Motus. Mais une chose est sûre, cette branche de la famille n'apprécie pas du tout le père naturel de Typhaine.

• DAVID MONNERY


VERSION de la grand-mère PATERNELLE:

source: Le Post (aujourd'hui également)
http://www.lepost.fr/article/2009/06/23/1590588_tiphaine-vivait-chez-nous-elle-nous-manque-beaucoup.html

Votre fils s'est-il présenté au domicile de son ex-compagne?
"Oui. Plusieurs fois. Il a toujours trouvé porte close. Les volets fermés. Personne. Il a évidemment aussi essayé d'appeler. En vain."

Avait-il la garde officielle de Tiphaine?
"Les parents de Tiphaine ne sont pas mariés. Quand ils se sont séparés, en décembre 2005, j'ai pris mes deux petites-filles chez moi -Tiphaine et sa soeur aînée Caroline-. En mai 2006, leur mère est venue chercher Caroline pour l'emmener vivre avec elle. Et nous a laissé Tiphaine.
Tiphaine a donc vécu avec nous jusqu'à décembre dernier, quand son père, qui vivait aussi avec nous jusque là, a pris un appartement avec Tiphaine et sa nouvelle compagne."

La grand-mère paternelle et la tante maternelle: deux versions contradictoires à propos de la prime enfance de Typhaine.

Cette carte permettra de mieux situer les villes concernées dans cette région du Nord

Revenir en haut Aller en bas
Cassandre79
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 19:36

Bonsoir John,

Rien n'est simple dans le cas d'une disparition soudaine d'un enfant .

Mais là, nous manquons d'éléments sérieux quoique ...

1) pourquoi cette petite fille n'était pas au baptême de sa petite soeur ..

2) pourquoi, elle n'était plus scolarisée alors qu'en dernière section de maternelle, on apprends à savoir écrire son nom, et plus ...

3) Je crois sans penser à cette petite fille, que le Pas de Calais souffre beaucoup de sa situation géo-politique : chômage , d'où .....etc ...
Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mar 23 Juin - 22:35

bonsoir Cassandre,

Il y a de quoi se poser pas mal de questions concernant la disparition de cette petite fille.

Concernant sa non-scolarisation et son absence à ce baptême, l'explication est peut-être que sa mère craignait qu'elle ne soit enlevée par son père.

Mais sa grand-mère paternelle prétend que sa mère ne s'en est pratiquement jamais occupée depuis sa naissance et que c'est elle, sa grand-mère, qui l'avait élevée jusqu'en décembre dernier.
Que faisait alors Tiphaine dans cet établissement pour jeunes en difficulté à Saint Omer?
Vraiment pas limpide.

Volonté de récupérer sa fille pour pouvoir prétendre à de meilleures allocations familiales (3 enfants), comme l'a suggéré élégamment une des lectrices d'un des articles de journaux consacrés à cette disparition?

Région frappée par le chômage, comme tu le soulignes, par les petits boulots, parfois la misère... Et, son corollaire: les trafics en tous genres, à commencer par celui des stupéfiants.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 3:41

actu-match | Mardi 23 Juin 2009
Marie Desnos - Paris Match

Typhaine, une petite fille à la vie tourmentée



La mère de TYphaine et son compagnon se cachent des caméras en sortant de chez eux. | Photo Maxppp

Si la petite Typhaine est toujours portée disparue, les enquêteurs retracent peu à peu l'histoire d'une fillette tiraillée entre ses deux parents séparés.

Une triste et mystérieuse histoire aux faux airs de déjà vu. L’histoire de Typhaine (et non Tiphaine comme orthographié précédemment), ressemble à celles de Maddie et Elise à la fois.

La petite fille de 5 ans a disparu «en quelques secondes» jeudi dernier vers 17 heures alors qu’elle se promenait dans le centre ville de Maubeuge (Nord) avec sa mère, selon la déposition de cette dernière, nommée Anne-Sophie Faucheur.

Depuis, plus aucune nouvelle de la fillette. Les enquêteurs ratissent les environs –tout particulièrement la Sambre- mais en vain. En revanche, le passif familial de la fillette se dessine peu à peu, et complique l’affaire…

Selon La Voix du Nord, Anne-Sophie Faucheur et le père de Typhaine se rencontrent alors qu’ils sont adolescents. Malgré leur jeune âge, ils enfantent de Caroline, d’abord, puis de Typhaine le 6 avril 2004.

Le couple se sépare l’année suivante, et chacun refait sa vie, elle avec un certain Nicolas Willot, lui avec une jeune femme prénommée Sabrina –avec qui il doit se marier en juillet. C’est la que l’histoire se complique. Les sources divergent à propos de qui avait la garde de qui. Typhaine semble en tout cas avoir fait l’objet de discorde entre ses parents.

Selon la grand-mère paternelle de la petite fille, Marie-José, le compagnon d’Anne-Sophie se serait fait passer –par téléphone- pour le père de la fillette afin de permettre à la mère de venir la récupérer à l’école. C’était le 22 janvier. Depuis, ils seraient presque sans nouvelle de leur petite fille. «C’est dur», confie le grand-père paternel, Raymond, au Post. «Mais on tient le coup, car on garde espoir», poursuit Marie-José qui précisé avoir «tiré 3500 affiches» qu’ils placardent dans toutes les villes où elle serait susceptible de se trouver.

Le domicile de la mère ànouveau perquisitionné

Hier, le domicile d’Anne-Sophie Faucheur et Nicolas Willot, situé à Aulnoye-Aymeries (dans le Bassin de la Sambre, non loin de Maubeuge), a été passé au peigne fin après avoir été perquisitionné une première fois vendredi. «Les recherches sont très précises, nous allons chercher des traces de sang ou des cheveux dans les interstices du carrelage», avait précisé une source policière avant de pénétrer dans les lieux, tout en précisant que la mère de Typhaine n'était pas «mise en cause».

Le jeune couple avait en effet été libéré à l’issue d’une garde à vue de quelques heures vendredi. Et les enquêteurs ont souligné à plusieurs reprises que toutes les pistes restaient envisagées.

«Pour l’accident, on a fait à peu près tout ce qu’on pouvait», a néanmoins affirmé un enquêteur, fataliste. «Si elle est noyée, son corps peut remonter. On va étudier la dérive d’un corps dans cette rivière.» La police interroge par ailleurs des témoins qui disent avoir vu la petite fille le jour de sa disparition.

Pour l’heure, aucun des deux couples n’a souhaité s’exprimer sur cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 3:46

http://www.kewego.fr/video/iLyROoafMmKb.html

Description :

Toujours pas de nouvelle de Typhaine la petite fille a disparu depuis près de 5 jours maintenant à Maubeuge. La police scientifique a passé le domicile de sa maman au peigne fin hier après-midi. Des investigations menées en présence de la mère et du beau-père de l'enfant qui ont quitté leur maison sitôt après les policiers. Les enquêteurs sont aussi allés interroger la famille de l'enfant du côté maternel à St Omer.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 9:00

Typhaine, une enfant déjà invisible avant d'avoir disparu


mercredi 24.06.2009, 04:51 - La Voix du Nord
Hier matin, deux officiers de la PJ ont remonté la Sambre jusqu'à Marpent à bord d'un bateau des VNF, à la recherche du corps.

| INVESTIGATIONS |

Les recherches menées pour retrouver la petite Typhaine, cinq ans, portée disparue à Maubeuge depuis jeudi après-midi, se poursuivent.

Enquête sur les lieux de la disparition. -
Peu d'informations ont filtré, la police judiciaire ayant reçu l'ordre de ne plus communiquer sur l'affaire. Les investigations n'auraient toutefois pas donné de résultats significatifs hier. À Maubeuge, lieu présumé de la disparition, les policiers semblaient reprendre l'enquête à zéro. Selon nos informations, un agent de la CPAM a confirmé avoir reçu Anne-Sophie Faucheur en compagnie de Typhaine quelques instants avant sa disparition. La confusion possible entre Typhaine, cinq ans, et sa soeur Caroline, âgée de six ans, est exclue, cette dernière se trouvait à l'école au moment des faits.

Après cet entretien, la maman a, selon ses déclarations, traversé la place de Wattignies, un vaste parking sur lequel donnent les locaux de la CPAM, pour arriver avenue de France, l'une des rues principales du centre-ville de Maubeuge. C'est au croisement de cette artère qu'elle aurait, en l'espace de quelques secondes, perdu trace de la petite. Les enquêteurs ont interrogé lundi les employés des commerces voisins, afin de savoir s'ils avaient entendu des cris au moment des faits. Aucun des commerçants interrogés hier par La Voix du Nord ne se souvient avoir vu ou entendu quoi que ce soit d'anormal. Le jour de la disparition, le festival des Folies débutait, mais la foule était très loin d'être compacte à cette heure de la journée.
La police a également demandé aux commerces et aux banques proches des lieux de fournir les enregistrements vidéo des caméras de surveillance, dans l'espoir d'y apercevoir la fillette.

Où était Typhaine pendant le baptême de sa petite soeur ?

- Les grands-parents maternels de Typhaine, qui vivent à Saint-Omer avec les trois derniers enfants âgés de 11, 13 et 17 ans, ont assisté au baptême d'Apoline à Dimont (Avesnois) le dimanche précédant la disparition. « On nous a dit qu'elle était chez son père », commentent un jeune oncle (17 ans) de Typhaine et sa grand-mère. Or le père en question aurait déclaré qu'il pensait que la fillette était chez ses grands-parents à Saint-Omer. Typhaine serait déjà venue dans l'Audomarois puisqu'elle y aurait passé une semaine entière durant les dernières vacances scolaires en avril.

Relations tendues entre les familles.
- Anne-Sophie a été enceinte très jeune de sa première fille avec François Taton, « vers 16-17 ans », expliquent l'oncle et la grand-mère de Typhaine. Toujours selon eux, le père d'Anne-Sophie, William, lui aurait alors interdit de fréquenter François. Mais à la majorité elle se serait tout de même installée en ménage avec lui. C'est alors que Typhaine serait née. Pour des problèmes de tension au sein du couple, Anne-Sophie serait alors revenue vivre chez ses parents. Dès lors les deux familles se seraient disputé la garde des enfants. Sans doute avec véhémence car, comme l'indiquent l'oncle et la grand-mère maternelle de Typhaine, la famille Taton tiendrait un rôle important dans les « problèmes de voisinage » qui les ont fait déménager à Saint-Omer.

Une enfant non scolarisée. -
À Aulnoye-Aymeries, Typhaine n'est inscrite dans aucune école. En janvier, sa mère est bien venue à l'école Eugénie-Cotton pour l'inscrire sachant que Caroline, la soeur aînée de Typhaine, y était déjà scolarisée, avec de bons résultats. La directrice avait, pour l'inscription, besoin d'un certificat de radiation de son ancienne école. La mère n'en avait pas. Or c'est un document indispensable pour s'inscrire dans un nouvel établissement. La directrice l'a fait savoir à la mère qui, en mai, est revenue trouver l'enseignante pour inscrire Typhaine à la rentrée de septembre. Mais le même problème s'est posé.
Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 9:53

Bonjour tout le monde,

Bonjour Jo,

Merci pour toutes ces infos. Il y a un point qui ne semble toujours pas clair, c'est celui de ce Centre Anne Franck où Typhaine aurait été placée un moment à Saint Omer. Ce n'est quand même pas une invention de journaliste?

Ce qui me frappe dans cette affaire, c'est que la police travaille sur deux pistes principales: celle d'un accident par noyade et la piste familiale (enlèvement parental, meurtre?) mais, à nouveau, comme dans la plupart des affaires de disparitions d'enfants, l'enquête ne semble même pas chercher dans la direction d'une mauvaise rencontre et d'un pédophile.
Il y a aussi celle d'un enlèvement pour une dette liée à la drogue qui mériterait d'être envisagée.

Est-il plus vraisemblable qu'une petite fille se soit échappée de la surveillance de sa mère, dans un lieu très fréquenté et soit tombée accidentellement dans la Sambre?

Je ne le crois pas. En toute bonne logique, si la mère a dit la vérité (certains témoins semblent le confirmer), Typhaine aurait dû être assez rapidement prise en charge par un passant et être conduite au commissariat de police le plus proche.

Dans cette hypothèse, je penserais plutôt à une 'mauvaise rencontre' fortuite ou pas.
L'enlèvement par un des grands-parents ou le père? Je n'y crois pas beaucoup, d'autant que ces ménages se sont déja recomposés et qu'un avocat s'occupe de régler les conditions de garde des enfants, apparemment.

L'hypothèse d'un petit trafic de drogue et d'une dette, suivis d'un chantage ou d'une 'punition' devrait être examinée aussi, sans doute.
Dans ce milieu, à lire certains récits dans la presse, on semble n'avoir aucun sens de l'humour et pas la moindre compassion.
Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 11:19

La Voix du Nord mercredi 24.06.2009

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2009/06/24/article_pas-d-alerte-enlevement-les-explications.shtml?xtor=RSS-2

Pas d'alerte enlèvement : les explications du procureur


Bernard Beffy, procureur de la République au parquet d'Avesnes-sur-Helpe, explique pourquoi il a décidé de ne pas déclencher l'alerte enlèvement, jeudi soir.
Le dispositif repose sur une convention entre le ministère de la Justice et les médias, chargés de relayer le message d'urgence. Il doit réunir quatre critères.

- La victime est mineure : c'est le cas. Typhaine a cinq ans.

- Sa vie ou son intégrité physique est menacée : Bernard Beffy ne dit pas le contraire, mais il précise : « Même si on pouvait craindre le pire, le danger concernant l'enfant n'était pas établi. »

- L'enlèvement doit être « avéré » : réserves du procureur. « Je n'avais même pas un témoignage qui fasse état d'un enlèvement. »

Le procureur d'Avesnes-sur-Helpe dit « en avoir référé à (s)a hiérarchie, qui était d'accord sur ce point ». Cependant, il reste à définir ce qui est « avéré ». La première alerte enlèvement avait été déclenchée dans le Maine-et-Loire en juillet 2006 pour retrouver deux fillettes. L'enquête n'avait finalement conclu à aucun enlèvement. L'alerte avait été déclenchée sur la foi de deux témoignages, qui s'étaient ensuite révélés défaillants. Dès lors, sur quels éléments se baser pour parler d'enlèvement, dans un si court laps de temps? « C'est une appréciation délicate à faire », concède Bernard Beffy.

- Dernier critère, le procureur est en possession d'éléments dont la diffusion peut permettre de localiser l'enfant ou le suspect : « L'alerte enlèvement a une portée nationale. Or, jeudi soir, j'étais persuadé que l'enfant était encore dans la région. Les médias locaux étaient déjà très largement informés. » Depuis sa mise en place en février 2006, le dispositif d'alerte enlèvement a été déclenché huit fois (dont une pour le petit Enis, à Roubaix, en août 2007) : « Recourir trop souvent à ce plan lui fait perdre son caractère d'urgence, note-t-il. Il doit rester exceptionnel. »
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre79
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 11:31

Merci John,

Le secret de l'instruction est bien gardé.

Mais la piste de l'enlèvement semble écartée.

Les perquisitions au domicile de la mère vont peut-être donner des résultats ????

Cette fillette me semble une "mal-aimée", "mal-venue" "invisible" dans l'affection familiale ... c'est très triste.

Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 18:02

Il y aune heure: agence de presse "indépendante" novopress:

http://flandre.novopress.info/4468/maubeuge-disparition-de-typhaine-appel-a-temoins/

"Les pouvoirs publics ne jugent pas utile de déclencher l’alerte enlèvement alors que cette disparition remplit toutes les conditions nécessaires, à savoir :

- la victime doit être mineure
- sa vie ou son intégrité physique en danger
- l’enlèvement doit être avéré
- le procureur doit être en possession d’éléments dont la diffusion peut permettre de localiser l’enfant ou le suspect

Devant l’incompétence des pouvoirs publics c’est à chaque habitant de Flandre – Artois – Hainaut et de France de se mobiliser."


Dernière édition par john le Mer 24 Juin - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
john
Commissaire Divisionnaire
Commissaire Divisionnaire
avatar

Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 18:07

Il y a une heure dans "La Voix du Nord":

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2009/06/24/article_la-mere-de-typhaine-et-son-compagnon-sortent-de.shtml



"Mercredi matin, à Aulnoye-Aymeries, Anne-Sophie Faucheur, la mère de la petite Typhaine, cinq ans, portée disparue depuis jeudi après-midi à Maubeuge, et son compagnon, Nicolas Willot, sont sortis de leur réserve.

Le couple désireux de s'exprimer et qui jusqu'alors ne l'avait jamais fait, soit parce qu'il se trouvait en garde à vue, soit parce qu'il n'avait pas trouvé opportun de le faire, a accordé une interview à quatre médias dont « La Voix du Nord » et « France 3 ».OAS_AD('Position1');

La rencontre, à partir de 10 h 30, facilitée par le maire d'Aulnoye-Aymeries, Bernard Baudoux, a permis d'avoir la version de la maman de Typhaine sur les circonstances de la disparition.
Celle-ci a raconté comment, jeudi après-midi, sa fille avait disparu à Maubeuge alors qu'elle marchait à une cinquantaine de mètres d'elle.
Anne-Sophie Faucheur a expliqué être allée, ce jour-là, à la Sécurité sociale avec Apoline, la plus jeune de ses filles dans une poussette, pour des formalités administratives.
Elle dit qu'elle se trouvait vers 16 h 10 au niveau des assurances GMF avec l'enfant cinquante mètres devant elle quand Typhaine a tourné avant elle dans une rue au croisement de l'avenue de France.
Arrivée dans cette rue, la mère n'a plus vu sa fille. « Je me suis précipitée vers des gens qui gonflaient des choses pour les Folies. J'ai regardé un peu aux alentours. Sans succès. Puis, de panique j'ai appelé monsieur (son ami). Je ne suis pas retournée sur mes pas », dit Anne-Sophie Faucheur.
« Elle ne pouvait se trouver que devant moi », dit encore la mère qui n'a alors alerté ni les passants, ni les commerçants pensant que sa fille n'était pas loin. Elle dit aussi que Typhaine n'entrait jamais dans un magasin. Pour expliquer qu'elle ne soit pas elle-même allée chercher sa fille dans des boutiques. « D'elle-même, elle n'aurait pas pu partir avec un inconnu. Ce n'est pas quelqu'un qui panique. C'est quelqu'un qui est très calme ». Nicolas Willot, très ému ce mercredi, a dit qu'il était allé chercher Caroline, la sœur aînée de Typhaine, et averti par sa compagne l'a rejoint à Maubeuge où le couple est allé au commissariat pour n'en sortir qu'après minuit. « On s'en veut. On se sent vides. J'espère qu'on va la retrouver », dit-il.
Quant à savoir pourquoi ils ont eu, ce mercredi matin, envie de parler, la mère répond que jusqu'alors seul le père s'est exprimé :
« Les gens ont besoin de nous voir. De savoir ce que ça nous fait de perdre notre fille. C'est autant la sienne que la mienne », dit-elle à propos de Nicolas. « C'est tous les jours qu'elle nous manque, tous les jours qu'on se demande si on va avoir de bonnes nouvelles. Le père a parlé maintenant c'est à notre tour aussi. Elle est dans le coin. Il faut la retrouver ».
C'est bien aussi la priorité des enquêteurs de savoir où est la fillette et ce qui lui est arrivé.

GERALDINE BEYS
Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Mer 24 Juin - 20:45

Revenir en haut Aller en bas
Cassandre79
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Jeu 25 Juin - 8:46

Bonjour tout le monde,

Ce matin sur France inter, on reparlait de soupçons sur la mère.

Je relève des contradictions et j'attends :

-
Elle dit qu'elle se trouvait vers 16 h 10 au
niveau des assurances GMF avec l'enfant cinquante mètres devant elle
quand Typhaine a tourné avant elle ...

- Elle est restée dans l'appartement de sa mère, toute la journée du baptème de sa petite soeur ???


Motif : que son père l'enlève !


Voilà une mère attentionnée et prévoyante
Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre79
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Jeu 25 Juin - 8:59

Revenir en haut Aller en bas
JO
Officier de Police Judiciaire
Officier de Police Judiciaire
avatar

Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   Jeu 25 Juin - 9:00

Bonjour à tous,

Bonjour Cassandre,


Typhaine, enfance chaotique et mystérieuse disparition


Malgré d’importants moyens de recherches déployés, Typhaine Taton, 5 ans, reste introuvable depuis une semaine. Ses parents, séparés, se disputaient sa garde depuis janvier.

Timothée Boutry | 25.06.2009, 07h00


Convoitée, ballottée et désormais introuvable. La petite Typhaine, 5 ans, dont la disparition jeudi dernier à Maubeuge (Nord) demeure un profond mystère, aura jusqu’ici davantage été une enfant du conflit que de l’amour. Alors qu’aucune piste ne se dégage, le conflit larvé entre son père et sa mère s’exacerbe.

Où l’on découvre une petite fille aux cheveux châtains victime malgré elle d’une guerre d’adultes guère matures et dont la disparition vient révéler l’existence chaotique.
Anne-Sophie Faucheur, et François Taton, ses parents, sont très jeunes lorsqu’ils se rencontrent. Tous les deux issus de famille nombreuse sept enfants d’un côté, douze de l’autre , ils font connaissance dans les rangs de la fanfare de Mons-en-Baroeul, dans la banlieue de Lille. Les voilà à peine sortis de l’adolescence qu’une première fille naît de cette union : Caroline. L’année suivante, le 6 avril 2004, Typhaine vient au monde. Sa maman n’a alors que 18 ans. Mais très rapidement, ce ménage bancal tangue. Dans chaque camp, la rancoeur s’installe. « Avec François, ça se passait bien au départ. Après, il a commencé à nous chercher des histoires. On ne l’a plus accepté chez nous », explique sans fioritures Jérémy, le jeune frère d’Anne-Sophie. « Anne-Sophie a un caractère très dur », souffle-t-on dans le clan Taton. En décembre 2005, sur fond de disputes, l’inéluctable séparation intervient.

«Je ne savais même pas qu’elle existait »
Le couple n’étant pas marié, la garde des enfants s’effectue hors de tout contexte légal. Au terme d’un accord plus ou moins négocié (voir ci-dessous), Anne-Sophie récupère Caroline et François hérite de Typhaine. Les relations sont alors très lâches. « Anne-Sophie venait voir sa fille avec Caroline deux fois par an, pour son anniversaire et pour Noël », détaille Marie-José Taton, la solide mère de François qui, avec ses enfants, se démène pour placarder l’avis de recherche de Typhaine dans la région.
Le 22 janvier dernier, la vie de Typhaine bascule. Sans prévenir son père, Anne-Sophie récupère la fillette à la sortie de l’école en bernant la direction de l’établissement. Elevée par son père et sa grand-mère paternelle, la voilà qui débarque dans un nouvel environnement, à Aulnoye-Aymeries (Nord), où sa mère a refait sa vie avec Nicolas Willot, un jeune homme aujourd’hui âgé de 24 ans qu’elle a rencontré dans le fast-food où ils travaillaient. « Typhaine avait son équilibre avec nous. D’un seul coup, elle s’est retrouvée dans une famille étrangère », regrette Marie-José Taton tout en précisant qu’à l’époque son fils entame des démarches pour récupérer sa fille. « Elle avait le droit », tranche Jérémy, le petit frère d’Anne-Sophie. Signe d’un certain malaise, l’irruption de Typhaine à Aulnoye-Aymeries surprend Didier Willot, le père de Nicolas. « Je ne savais même pas qu’elle existait. Anne-Sophie ne m’avait jamais dit qu’elle avait une seconde fille », raconte-t-il.
« Un dernier contact téléphonique le 6 avril »
L’existence de Typhaine devient alors énigmatique. Non scolarisée, la petite fille est rarement aperçue dans les rues de ce bourg modeste de la vallée de la Sambre. « On est venus quatre fois à Aulnoye mais on n’a jamais pu la voir », font remarquer les Taton. « J’ai eu un dernier contact téléphonique avec elle le 6 avril pour son anniversaire. En mai et en juin, sa mère m’a dit qu’elle n’était pas là », s’inquiète Marie-José Taton.
Ces derniers temps, Typhaine était presque devenue invisible. Le 13 juin, la fillette n’assite pas au baptême de sa soeur Apolline, la fille d’Anne-Sophie et de Nicolas. A l’époque, personne dans sa famille ne semble s’en inquiéter. « Je l’ai laissée toute seule à la maison de peur que le papa ne vienne la prendre », se défend sa mère.
Jeudi dernier, Anne-Sophie explique que Typhaine a échappé subitement à ses yeux dans les rues de Maubeuge. Deux témoins affirment avoir aperçu la petite fille non loin du fleuve. Jusqu’ici, les plongeurs n’ont rien trouvé.
Il n’empêche, certaines « incohérences » intriguent encore les enquêteurs lorsqu’ils confrontent les différents témoignages recueillis. Officiellement, aucune hypothèse n’est exclue.


Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mystérieuse disparition à Maubeuge   

Revenir en haut Aller en bas
 
mystérieuse disparition à Maubeuge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» La mystérieuse nuit du château de Gratot.
» Ma collection citrouille mysterieuse et autres vulli !!!
» les Vulli de Nessa
» Egypte: Siwa, l'oasis mystérieuse
» Mystérieuse Epidémie Virale à Montpellier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enfants Kidnappés :: Les enfants enlevés :: ENFANTS RETROUVES :: Disparitions résolues (décès)-
Sauter vers: